Que faire au jardin en Novembre

Que faire au jardin en Novembre

Le mois de novembre est parfois très plaisant, ensoleillé mais froid, l’automne s’est installé. On attend presque avec impatience l’occasion de rallumer la cheminée, le jardinier se prépare à une période de repos mais il faut tout de même donner un coup de main au jardin pour le préparer à affronter l’hiver.

Mon extérieur


Les chrysanthèmes aux couleurs de feu sont à leur apogée, ils nous rappellent que la belle saison est derrière nous. Eh oui, ils ont depuis quelques années trouvé leur place dans tous les jardins et c’est tant mieux, il était tellement dommage de les réserver aux cimetières ! 

S’occuper du jardin d’agrément en novembre

Au jardin d’agrément, c’est le moment de récupérer des feuilles mortes pour les épandre dans les parterres après les avoir désherbés une dernière fois. C’est aussi la dernière tonte pour le gazon

Faites plaisir aux hérissons qui sont à la recherche d’un endroit pour hiberner et laissez dans un coin du jardin, un tas de feuilles mortes, de paille ou de brindilles. Ils viendront s’y réfugier. 

Installez les plantes fragiles en pots dans un endroit lumineux, d’une température de 12 à 15 °C environ. Rentrez vos dahlias, laissez 10 cm de verdure, laissez sécher les bulbes quelques jours après les avoir déterrés et gardez-les dans une cagette emplie de paille ou de papier journal. Rentrez aussi les bulbes de cannas et de glaïeuls. 

Si vous voulez bouturer les hortensias, les rosiers, les groseilliers, c’est le moment. Si vous avez l’intention de planter des rosiers, arbres ou arbustes, il est encore temps, l’important est qu’ils puissent s’enraciner avant les premières gelées. 

Comment s’occuper du verger en novembre

Au verger, novembre est  la période idéale pour planter les fruitiers. Vous pouvez tailler les framboisiers et mûriers, à moins que vous ne préfériez attendre le printemps, à chacun sa méthode. 

Assurez-vous des bonnes conditions de stockage des pommes et des poires que vous avez récoltées : obscurité permanente, hygrométrie entre 65 et 80 %, ventilation régulière de façon à évacuer les gaz. Tous les fruits qui commencent à montrer des signes d’altération doivent être éliminés.

Au potager, ramassez les potirons, l’heure des soupes bien chaudes et réconfortantes est arrivée ! Il reste aussi à récolter des carottes, des betteraves, des asperges… Si vous vivez dans une région où l’hiver est doux, vous pouvez semer les fèves et les pois.  

Attardons-nous sur la question suivante : le persil doit-il être protégé du gel ? 

Cette plante aromatique rustique résiste jusqu’à -15°C environ. Par conséquent, même si les parties aériennes (le feuillage) sont abîmées par le gel, la racine survit et il repartira au printemps, ce qui signifie qu’il est inutile de le cultiver sous abri sauf si vous résidez dans une région où l’hiver est particulièrement rigoureux. 

En revanche, si vous voulez en récolter tout au long de l’hiver pour cuisiner vos bons petits plats, vous devez le protéger sous un châssis, un tunnel ou une cloche. Et à propos du persil : en pulvérisant sur le feuillage du vinaigre blanc dilué à 10%, vous détruirez les adventices, ça vaut d’ailleurs pour toutes les plantes aromatiques.

Une image proposant des services de jardinage

Articles similaires

Que faire au jardin en février

Nous voilà arrivés en février, et si c’est l’un des mois les plus froids de l’année, réjouissez-v...

Que faire au jardin en décembre

C’est la fin de l’automne qui nous a laissé en tête les couleurs flamboyantes dont les arbres se ...

Que faire au jardin en Août

« Tels les trois premiers jours d’août, tel le temps de l’automne » : voilà un dicton à vérifier ...

Besoin d'aide ? Trouvez quelqu'un pour vous aider

Demander un service

Réalisez des jobs et augmentez vos revenus

Devenir jobber